Accueil > Présentation > Méthodologie

Méthodologie

Des tests en laboratoire de procédés hybrides, une montée en échelle vers la réalité industrielle, et une estimation des avantages environnementaux, économiques et sociaux des procédés

Une série de tests sera réalisée par chaque équipe en combinant des procédés d’adsorption d’effluents et des procédés complémentaires (oxydation avancée, microfiltration, biodégradation etc…). Des tests de traitement de la phase solide issue de l’adsorption seront également réalisés. Un retour sur expérience à mi-parcours de la période de tests de laboratoire permettra de vérifier la validité du choix des tests, et le cas échéant, de recentrer le travail.
Les compétences combinées de tous les partenaires vont conduire au choix des procédés les plus efficaces pour atteindre la qualité de l’eau souhaitée, et les meilleurs modes de valorisation ou d’inertage des déchets solides. Il s’agira également d’aller vers un dispositif permettant de tester les procédés à une échelle proche de la réalité industrielle. Cette montée en échelle sera dans un premier temps mise en œuvre à une échelle intermédiaire au laboratoire. Les expérimentateurs étudieront les facteurs qui changent au cours de la montée en échelle, sur la base d’un ensemble de paramètres critiques tels que la température, la pression, le temps d’introduction des réactifs, l’agitation, et aussi à partir des données expérimentales préliminaires. Les objectifs sont de maximiser la valeur des paramètres critiques et de connaître l’impact de leur variation sur la performance à petite échelle et sur la qualité du traitement des effluents. Ces dispositifs à petite échelle conçus par mise en commun de l’expertise des partenaires du projet, permettront d’étudier la faisabilité à plus grande échelle (en collaboration avec les industriels). Ce travail à petite échelle permettra également de fournir une estimation préliminaire des avantages environnementaux, économiques et sociaux des procédés. Ces aspects seront pris en charge par la modélisation dans le cadre de l’évaluation du cycle de vie, du coût du cycle de vie, et de l’évaluation des risques. Enfin, grâce aux résultats de toutes ces analyses, des recommandations pourront être données aux industriels et décideurs dans le domaine environnemental.

PNG - 366.8 ko

14 juin 2016